Archives de la catégorie : Pastiches antiques

Les auteurs de ces billets écrivent à la manière des auteurs anciens sur des sujets actuels.

L’écriture inclusive, d’après Aristophane

Parabase des Poètes.

L’écriture inclusive ! Un sujet qui n’a pas fini de faire couler de l’encre et fabriquer du papier. Sujet politique s’il en est, il marque l’émancipation des femmes et les progrès de notre civilisation, et il est donc au centre des affaires de la Cité. Mais Aristophane, le poète au service de sa patrie par excellence, était-il de cet avis ? Voici les déclarations retrouvées dans la parabase des Poètes, une comédie dont les papyri ont récemment été retrouvés dans les sables égyptiens.

Lire la suite →

Les rapports de jury de CAPES et d’agrégation, d’après Isocrate

Sur les concours de l’éducation publique.

En ce début d’été, nombreux sont les candidats qui passent les oraux des concours de recrutement des enseignants. Outils précieux pour leur préparation, les fameux rapports de jurys sont aussi un pensum pour leurs auteurs qui doivent les rédiger dans la torpeur qui suit les résultats. Mais saviez-vous qu’en réalité, ils suivent un modèle très ancien, qui remonte au prestigieux Isocrate, directeur d’une école fameuse à Athènes au IVe s. av. notre ère ? Le blog Insula reproduit aujourd’hui un extrait du plus ancien rapport de jury, détenu dans le fonds patrimonial de la Bibliothèque des sciences de l’Antiquité, en espérant qu’il aidera les admissibles à complaire au jury.

Lire la suite →

#balancetonsatyre

d’après Lucien β.

Un nouveau feuillet du Dictionnaire mêlé portatif vient d’être dévoilé par le collectif chargé d’en diffuser des pages au gré des circonstances : cet extrait, malgré quelques lacunes, témoigne à la fois de l’attitude de Nicolas Lanas à l’égard des fables païennes et de l’importance de l’actualité dans ses digressions.

Lire la suite →

Socrate passe le code de la route, d’après Platon

La Conduite publique, Livre III.

Les premières années à l’université, c’est aussi le temps, souvent, où l’on doit passer son examen de code de la route. Qu’en était-il il y a près de 2500 ans, dans une Athènes surpeuplée au début de la guerre du Péloponnèse ? Les chercheurs de l’université de Lille ont retrouvé un document exceptionnel : le procès-verbal de l’examen de code passé par Socrate en 427 av. notre ère, dans la prestigieuse école du sophiste Taxias. Il semble que le maître de conduite, devenu fou, se soit pendu peu après.

Lire la suite →

À la manière de… Libanios

Fragment du discours 152.

Dans le fragment du discours 152 trouvé sur papyrus, qui ressemble beaucoup à la Réponse à ceux qui l’avaient appelé arrogant, Libanios semble s’inquiéter d’une réforme de l’éducation ce qui pose un léger problème chronologique et laisse penser qu’il doit plutôt s’agir d’un nouveau pastiche du blog Insula.

Lire la suite →

Pénélope d’après Lucien β, un pseudépigraphe inédit du XVIIIe s.

Récemment découverts, de façon inespérée, quelques feuillets du Dictionnaire mêlé portatif publié à Amsterdam en 1769 dans l’indifférence la plus totale refont aujourd’hui surface alors qu’on croyait l’ouvrage irrémédiablement perdu. Un recueil factice composé de feuillets arrachés aux douze volumes in-8° d’époque a récemment été retrouvé dans les Hauts-de-France et il a été déposé dans un coffre au Crédit Mutuel de Basse Bretagne. Ce dictionnaire, dirigé par le Baron d’Autrecourt, était un fourre-tout contenant des articles de mythologie d’une grande banalité, des biographies des hommes de son temps, des proverbes, des résumés de pièces de théâtre ainsi que quelques entrées plus polémiques dont, la plupart du temps, nous n’avons malheureusement plus que les titres. Nous reproduisons ici un article à vocation pédagogique attribué à « Lucien B » comprendre un Lucien Bèta (β) qui serait un nom d’emprunt du libertin Nicolas Lanas dont on sait seulement qu’il était souvent raillé pour son style lisse et la platitude lénifiante de ses articles.

Lire la suite →

Le Tour de France – étape Picardie, d’après Xénophon.

La deuxième Anabase [extrait].

L’extrait inédit de Xénophon que nous publions ici illustre par anticipation l’étude que Roland Barthes consacra au « Tour de France comme épopée » (Mythologies). 2300 ans avant Antoine Blondin, l’historien grec saisit l’intérêt de cette épreuve, riche en péripéties de toutes sortes, pour décrire des contrées reculées et des peuplades aux mœurs étranges. Ce nouveau pastiche d’Insula nous emmène en Picardie.

Lire la suite →