Archives de l'auteur : Christine Hoët-Van Cauwenberghe

Christine Hoët-Van Cauwenberghe est Maître de Conférences en Histoire romaine à l’université Lille 3.

In memoriam Roland Delmaire

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès de Roland Delmaire (4 novembre 1941-10 avril 2021), historien, archéologue, numismate et spécialiste du droit romain tardif, qui enseigna à l’Université de Lille de 1973 à 2006. Christine Hoët-van Cauwenberghe retrace ici la carrière et la production scientifique de ce grand savant.

Roland Delmaire

Maître assistant d’Histoire romaine à partir de 1973, puis maître de conférences en 1985, docteur d’État en 1989, et professeur d’histoire romaine à université de Lille 3 jusqu’en 2006, il s’est éteint samedi 10 avril 2021 dans son sommeil après une courte maladie. Originaire de Mametz, dans le Pas-de-Calais, il a été repéré pour ses qualités scientifiques par Roger Rémondon qui lui a proposé de faire un mémoire de DES sur L’Empire romain et la Perse au IVe siècle à la Faculté des Lettres de Lille. Agrégé d’histoire en 1963, il poursuit brillamment sa carrière et, en 1972, il soutient sa thèse de troisième cycle, portant sur l’Étude archéologique de la partie orientale de la cité des Morins (civitas Morinorum) (publiée en 1976 dans les Mémoires de la commission départementale des monuments historiques du Pas-de-Calais, XVI). Puis, sous la direction d’André Chastagnol, il soutient, en 1986, sa thèse de doctorat d’État à l’Université de Paris IV-Sorbonne sous le titre Les responsables de l’administration financière au Bas-Empire romain. Elle a été publiée sous le titre Largesse sacrée et res privata. L’aerarium impérial et son administration du IVe au VIe siècle, Rome, 1989 (Collection de l’École française de Rome, 121) ; la qualité scientifique de cet opus majeur a été soulignée par Jean-Pierre Callu à l’occasion des hommages qui lui ont été adressés lors de son départ en retraite. Il a travaillé à l’université de Lille avec Charles Pietri, Juliette de la Genière, Claude Lepelley, François Jacques, Janine Desmulliez, Pierre Jaillette, Roger Hanoune, Xavier Deru,… et avec bien d’autres savants français, tels François Richard, Xavier Loriot, Michel Christol, Jean-Pierre Callu, Hélène Ménard, Denis Feissel, Jean-Noël Guinot, Michel Dhénin,… et étrangers… et de nombreux archéologues régionaux pour lesquels il expertisait les découvertes monétaires (il a créé la Chronique Numismatique dans la Revue du Nord-Archéologie tout exprès et l’a animée durant 27 années, collaborant avec Michel Amandry, Daniel Gricourt, Alain Jacques, Claude Seillier, Patrick Thollard, Jean-Marc Doyen et bien d’autres), qui l’ont bien connu et apprécié.

Roland Delmaire a assumé les responsabilités administratives au sein de l’UFR d’Histoire, membre du conseil de l’UFR, président de la commission de spécialistes, membre du Conseil des Études et de la Vie Universitaire (CEVU), et membre du conseil scientifique de l’Université de Lille 3 et de son bureau pendant huit ans.

Chevalier des Arts et des Lettres en 1997, troisième prix des Antiquités Nationales, délivré en 1995, par l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, pour la Carte Archéologique de la Gaule 62. Le Pas-de-Calais. Celle sur Bavay a également été remarquée (Roland Delmaire (dir.), Frédéric Loridant, Christine Louvion-Deru et Jean-Claude Carmelez, Carte archéologique de la Gaule. 59/2. Le Nord, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 2011). Il a aussi reçu en 1998 le prix Henry Debray de la Société des Sciences et de l’agriculture de Lille.

Il a participé aussi activement aux travaux scientifiques de la Commission d’Histoire et d’Archéologie du Pas-de-Calais et de la Société Française de Numismatique. De 1994 à 2006, il a également été membre du Comité de rédaction de la revue Trésors Monétaires (Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale à Paris). 

Le travail accompli par Roland Delmaire, en histoire et archéologie régionale et en histoire du droit romain tardif, se traduit par une somme de travaux d’une remarquable qualité. Nous avons pu relever douze livres ou corpus, 185 articles parus et 115 comptes rendus, dont certains sont de véritables articles critiques. Il avait pris sa retraite en septembre 2006 après 37 ans d’enseignement et de recherche, il était encore très actif ; le livre I du Code théodosien allait bientôt paraître ainsi qu’un autre livre de commentaires et il venait d’achever la traduction d’un nouveau volume. Son érudition était exceptionnelle et sa force de travail tranquille considérable. Le 23 juin 2007, Janine Desmulliez et moi-même, avons rassemblé autour de lui ses collègues, amis et famille, en présence de Claude Lepelley, de Michel Christol, de Claude Brenot et de Xavier Loriot, pour une journée d’études en son honneur, organisée avec le soutien du centre de recherche Halma-Ipel de l’université de Lille 3 et de son directeur Alain Deremetz, avec l’appui de Christine Aubry, responsable administrative. Nous avons pu lui remettre l’année suivante deux publications destinées à lui rendre hommage : le volume 373, tome 89, de la Revue du Nord-Archéologie 2007, avec le soutien de son directeur, Philippe Guignet, l’appui amical de Bertrand Schnerb, Xavier Deru, Germaine et Pierre Leman, Bernard Delmaire, son frère, et de Myriam Ceuignet, pour la composition, ainsi que le dossier « Roland Delmaire et l’étude de l’administration de l’Empire à l’époque tardive », dans les Cahiers Glotz, XVII, 2006 [2008], p. 213-322, avec le soutien de son directeur, Olivier de Cazanove, et l’aide de Magali Cullin, pour la composition. 

Marque d’appartenance sur un ouvrage (Fonds BSA)

Il avait fait don d’une grande partie de ses ouvrages à la Bibliothèques des Sciences de l’Antiquité dirigée par Christophe Hugot avec qui il avait beaucoup échangé : livres d’archéologie et de numismatique régionales, livres d’histoire et de droit romains. Certains, annotés de sa main, ont aujourd’hui un intérêt redoublé.

Notre reconnaissance, à nous, ses collègues et amis, est à la mesure de l’immense tribut que nous avons à son égard, lui, qui était compétent, généreux et bienveillant, qu’il repose en paix.

Christine Hoët-van Cauwenberghe,
Université de Lille

Exemplaire de soutenance de la Thèse de troisième cycle de Roland Delmaire, soutenue en 1972 (Fonds de la BSA-Université de Lille)

Actualité de la recherche sur le sel

Un livre, un colloque, une exposition.

Indispensable à la survie des êtres vivants, le sel est un élément fondamental des sociétés, ayant contribué à leur développement et à leur prospérité. Afin d’étudier le sel sous des angles multiples et complémentaires, un programme de recherche a été mis en place. Un ouvrage issu des premiers travaux vient de paraître aux Presses universitaires du Septentrion, tandis qu’un colloque à l’Université de Lille et une exposition à Dainville (62) ont pour vocation à approfondir la recherche et de la faire connaître au plus grand nombre.

Lire la suite →

Les sels du Nord dans l’Antiquité

Présentation de la Journée d’études du 26 novembre 2013 à Lille 3.

La multiplication des fouilles archéologiques et les découvertes réalisées par les chercheurs permettent de comprendre plus précisément la chaîne opératoire et de dégager des spécificités de production du sel dans la région du Nord. Pour en faire état, le centre de recherches Halma-Ipel consacre une journée d’études aux sels du Nord, le 26 novembre 2013. Ce billet présente la problématique et le programme de cette journée organisée par Christine Hoët-van Cauwenberghe (Halma-Ipel), Armelle Masse (CG62) et Gilles Prilaux (Inrap).

Lire la suite →