L’Auvergne, d’après Hérodote

Livre X : Les Logoi Clermontois (extrait).

Le blog Insula inaugure une nouvelle manière de parler des auteurs anciens : les faire parler sur des sujets contemporains. Les auteurs de ces billets écriront « à la manière de ». L’exercice n’est pas seulement frivole. En pastichant les Anciens sur des sujets actuels, ces textes peuvent révéler une manière d’écrire et de penser à l’aune de notre connaissance de ces mêmes sujets. Ils révèlent aussi notre rapport au texte par la traduction, avec ses imperfections et ses mécanismes qui peuvent eux-mêmes être objets de pastiche. Pour le premier billet de cette série, Hérodote traite des Clermontois et d’un jeu étonnant que pratique ce peuple, dénommé Rugboi.
Lire la suite →

Sophocle et Mouawad à Mons : les derniers jours du mois de juin

« La perte sera tout, la douleur et la joie » (Robert Davreu).

Les 28 et 30 juin 2015, à l’occasion de « Mons 2015 – Capitale européenne de la culture », Wajdi Mouawad a porté à la scène par deux fois l’ensemble des sept tragédies de Sophocle, sous le titre Le dernier jour de sa vie. Il reprenait, les concentrant en une journée-fleuve, trois spectacles qu’il avait consacrés au poète, autour de trois thèmes : Des femmes, créé en 2011, et qui enchaînait Les Trachiniennes, Antigone et Électre ; Des héros, créé en 2014, mise en scène de l’Œdipe Roi et d’une adaptation d’Ajax, Ajax-un cabaret ; enfin, Des mourants, une création de W. Mouawad inspirée de Philoctète et d’Œdipe à Colone.

Lire la suite →

À propos du bestiaire d’Aristophane

Compte rendu de l’ouvrage de C. Corbel-Morana, Le Bestiaire d’Aristophane, Paris, Belles lettres, 2012.

L’ouvrage de Cécile Corbel-Morana est la version remaniée d’une thèse soutenue en 2002. L’auteure y étudie de manière exhaustive les représentations des animaux dans la comédie d’Aristophane, non en tant qu’animaux réels, mis en scène ou évoqués dans une perspective naturaliste, qu’en tant que symboles ou emblèmes des questions soulevées par l’œuvre. À cet égard, le projet et le livre sont neufs.

Lire la suite →