Les musiques antiques au Louvre-Lens

Tintez crotales, sonnez trompettes !

Quels étaient les sons et les instruments de la musique antique ? L’exposition inédite « Musiques ! Échos de l’Antiquité » présentée par le Louvre-Lens du 13 septembre 2017 au 15 janvier 2018 s’intéresse à la musique dans les grandes civilisations antiques, de l’Orient à Rome, en passant par l’Égypte et la Grèce.


Dans l’imaginaire occidental, l’image de la musique antique est souvent réductrice. Ce sont les cithares des peintures de Lawrence Alma-Tadema ou de Gérôme, les trompettes égyptiennes de la Marche triomphale dans « Aïda » de Verdi, les trompettes romaines dans « Ben-Hur », le carnyx d’Assurancetourix. Il n’est guère aisé d’imaginer aujourd’hui quelle fut la place la place de la musique dans les sociétés anciennes. Pourtant, des instruments de musique, des objets sonores, des notations musicales et de multiples représentations de musiciens ont été préservés et nous mettent aujourd’hui à l’écoute de 3000 ans d’histoire.

Jean-Léon Gérôme (Vesoul, 1824 – Paris, 1904) Anacréon, Bacchus et l’Amour 1848 Huile sur toile Toulouse, musée des Augustins © STC – Mairie de Toulouse, musée des Augustins
Jean-Léon Gérôme : « Anacréon, Bacchus et l’Amour » (1848) – Huile sur toile – Toulouse, musée des Augustins – © STC – Mairie de Toulouse, musée des Augustins

Sceaux-cylindres mésopotamiens, papyrus égyptiens, vases grecs, reliefs monumentaux romains, … À travers près de 400 œuvres provenant de 22 institutions françaises et étrangères (dont le Musée National d’Athènes et le Metropolitan Museum de New-York), l’exposition du Louvre-Lens révèle l’importance de la musique dans l’Antiquité, laquelle occupait des fonctions multiples et accompagnait les individus, tout au long de leur existence. Jouée aussi bien sur les champs de bataille qu’à la table des puissants, la musique était intégrée aux rites religieux, servant d’intermédiaire entre hommes et divinités.

Figurine attique : acteur comique jouant du tympanon - Découverte en Grèce - Vers 380 – 350 avant J.-C. - Argile peinte - Paris, musée du Louvre - © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
Figurine attique : acteur comique jouant du tympanon – Découverte en Grèce – Vers 380 – 350 avant J.-C. – Argile peinte – Paris, musée du Louvre – © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

L’exposition « Musiques ! Échos de l’Antiquité » permet d’apprécier le savoir-faire des artisans et la diversité des matériaux employés dans la confection des instruments de musique. Beaucoup de choses à voir au Louvre-Lens, donc, mais également à entendre : le parcours de l’exposition intègre en effet des dispositifs sonores inédits, permettant d’écouter des reconstitutions de sons d’instruments antiques ainsi que le plus ancien chant connu à ce jour dans le monde.

Harpe arquée portative couronnée d’une tête sculptée Égypte 1550-1295 avant J.-C. - Bois - New York, The Metropolitan Museum of Art © Metropolitan Museum of Art
Harpe arquée portative couronnée d’une tête sculptée Égypte 1550-1295 avant J.-C. – Bois – New York, The Metropolitan Museum of Art – © Metropolitan Museum of Art

De l’Iran à la Gaule, du 3e millénaire avant notre ère jusqu’au 4e siècle après J.-C., le vaste champ géographique et chronologique couvert par l’exposition met en lumière les traditions et les spécificités culturelles, mais aussi les échanges, les influences et les hybridations entre ces différentes civilisations musicales, souvent considérées comme fondatrices de notre propre patrimoine musical. Ainsi, nos hochets, harpes, flûtes et autres cymbales remontent-ils à plusieurs milliers d’années.

Coupe attique à figures rouges de Macron : Scène d’école - Athènes480-470 avant J.-C. - Céramique - Paris, musée du Louvre - © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
Coupe attique à figures rouges de Macron : Scène d’école – Athènes480-470 avant J.-C. – Céramique – Paris, musée du Louvre – © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

L’exposition du Louvre-Lens s’adosse à un programme de recherche des Écoles françaises à l’étranger intitulé « Paysages sonores et espaces urbains de la Méditerranée ancienne », porté par l’Institut français d’archéologie orientale, l’École française d’Athènes et l’École française de Rome. Elle fait ainsi l’état de la recherche actuelle, riche et abondante dans ce domaine, grâce aux travaux de conservateurs, historiens, archéologues, mais aussi ethnomusicologues, acousticiens et archéomètres.

Après Lens, l’exposition sera présentée au Caixa Forum de Barcelone du 8 février au 6 mai 2018, puis au Caixa Forum de Madrid du 6 juin au 16 septembre 2018.

Le commissariat de l’exposition est assuré par Sibylle Emerit, ancien membre de l’Institut français d’archéologie orientale, CNRSUMR 5189 HISOMA ; Hélène Guichard, musée du Louvre, département des Antiquités égyptiennes ; Violaine Jeammet, musée du Louvre, département des Antiquités grecques,étrusques et romaines ; Sylvain Perrot, ancien membre de l’École française d’Athènes,Académie de Strasbourg ; Ariane Thomas, musée du Louvre, département des Antiquités orientales ; Christophe Vendries, université de Rennes II ; Alexandre Vincent, ancienmembre de l’École française de Rome, université de Poitiers ; Nele Ziegler, CNRS UMR 7192.

Informations pratiques

« Musiques ! Échos de l’Antiquité »
Exposition du 13 septembre 2017 au 15 janvier 2018.
Ouvert tous les jours de 10h à 18h, sauf le mardi.
Fermé le 25 décembre et le 1er janvier.
Gratuit pour les moins de 18 ans / 18-25 ans : 5 € / tarif plein : 10 €.
Musée du Louvre-Lens
99 rue Paul Bert – 62300 Lens
T : +33 (0)3 21 18 62 62 / www.louvrelens.fr
#expoMusiques

Musiques ! - Affiche paysage longue - copie

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « Les musiques antiques au Louvre-Lens », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 23 août 2017. URL : <https://insula.univ-lille3.fr/2017/08/les-musiques-antiques-au-louvre-lens/>. Consulté le 20 November 2017.