Vols mystérieux de vases grecs dans les Hauts-de-France

« Le vol du Vase d’Héraclès » par Cyrille Ballaguy.

Les éditions Nord Avril viennent de publier un roman policier pour la jeunesse où il est question de kebabs, de sms et de mythologie grecque, et d’un vol de huit vases grecs au Musée de Boulogne-sur-Mer.


Le_vol_vase_Eracles_cov.indd

Un matin, les informations télévisées annoncent le vol de huit vases grecs au musée de Boulogne-sur-Mer. Ariane, une collégienne de 6e, décrit à son camarade Thomas la particularité de ces objets dérobés : « En gros, ce sont des vases très vieux qui représentaient un super héros de l’époque, Héraclès, enfin… Hercule ».

Alors qu’ils sont en voyage de classe au Palais des beaux-arts de Lille, Ariane et Thomas, enfermés par inadvertance dans le musée, souhaitent profiter de l’aubaine pour visiter les salles désertes à leur guise. Mais, rapidement, ils s’aperçoivent qu’ils ne sont pas seuls dans les lieux : trois personnages assez étranges, aux noms et aux habits bizarres, s’intéressent aux vases grecs et, plus particulièrement, à l’un d’entre-eux : un vase à parfum représentant Héraclès domptant le taureau crétois de Minos.

Si ce roman jeunesse (pour les 9-10 ans) est très actuel, avec la description de jeux vidéo, des références à des personnages de comics ou de bandes dessinées, avec l’utilisation d’Internet et de téléphones portables, il est truffé de références plus ou moins explicites à l’Antiquité, en particulier aux figures mythologiques, un domaine que l’auteur connait bien. Cyrille Ballaguy est en effet en doctorat de muséologie à l’Université de Lille, étudiant les nouvelles médiations dans la valorisation des collections muséales du Nord-Pas-de-Calais à travers, précisément, l’exemple d’œuvres inspirées des épisodes de la mythologie classique dans les musées des beaux-arts. Si on peut penser que l’écriture de ce roman fut un moment récréatif pour son auteur, entre la rédaction de deux chapitres de thèse, ce n’est pas seulement de cela qu’il s’agit. La fable romanesque peut en effet être un bon moyen de faire de la médiation sur ces objets mal connus que sont les vases grecs antiques et sur la mythologie classique, partout présente. Peut être des enfants, après avoir lu cette intrigue, souhaiteront-ils suivre le fil d’Ariane et de Thomas, au Musée des Beaux-arts de Lille et au Château-Musée de Boulogne-sur-Mer.

Lécythe du palais des Beaux-Arts de Lille - Photographie Cyrille Ballaguy
Lécythe du palais des Beaux-Arts de Lille – Photographie Cyrille Ballaguy

Car Lille et Boulogne possèdent effectivement de belles collections d’antiquités grecques. Parmi les vases présents à Lille, on peut noter un lécythe du Ve siècle avant notre ère réalisé dans la manière du Peintre d’Haimon. C’est de ce vase à parfum dont il est question dans l’intrigue, donnant son titre au roman. Mais la plus belle collection d’antiquités grecques des Hauts-de-France se trouve assurément à Boulogne-sur-Mer dont le musée possède la 2e collection de céramiques grecques de France, avec plus de 470 pièces. Les vases conservés à Boulogne-sur-Mer proviennent en majorité de la collection du Lillois Charles-Louis-Fleury Panckoucke (1780-1844), acquise pour 12.000 francs par le musée en 1861. Les exploits d’Héraclès figurent sur plusieurs vases de cette collection. Le Catalogue des vases grecs formant la collection de Mr. C. L. F. Panckoucke, réalisé par Léon-Jean-Joseph Dubois, contient un prospectus concernant une « Héracléide » que Panckoucke projetait de publier à partir de représentations d’Héraclès sur les vases grecs. La publication ne se fit pas. En 2006, le Musée de Boulogne-sur-Mer consacra une exposition à Héraclès, suppléant quelque peu ce projet éditorial. Le catalogue réalisé à cette occasion, joliment illustré, complètera la lecture du roman policier.

À propos de ce livre

Cyrille Ballaguy, Le vol du vase d’Héraclès, Les éditions Nord Avril, 2017. 85 p.

Pour en savoir plus sur la collection Panckoucke

  • Léon-Jean-Joseph Dubois, Catalogue des vases grecs formant la collection de Mr. C. L. F. Panckoucke, Paris, S.d. Ouvrage numérisé intégralement par Google Books
  • François Lissarrague, « Entre livre et musée : la collection Panckoucke », in A.F. Laurens et K. Pomian (éd.), L’Anticomanie. La collection d’antiquités au XVIIIe et XIXe siècles, Paris, Éditions de l’EHESS, 1992, p. 219-240.
  • Héraclès : héros grec aux 12 travaux, Le Touquet, Auréoline éditions, 2006.
  • Vases de Boulogne-sur-Mer avec Héraclès dans la base d’images Museonor : webmuseo.com/ws/musenor
Boulogne chateau cote
Le Château-Musée de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) – Photographie par Velvet – Wikimedia Commons
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « Vols mystérieux de vases grecs dans les Hauts-de-France », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 31 août 2017. URL : <https://insula.univ-lille3.fr/2017/08/le-vol-du-vase-heracles-cyrille-ballaguy/>. Consulté le 20 November 2017.