Paysages dans la peinture romaine antique

Une assertion de Philippe Dagen dans un article paru dans le quotidien Le Monde nous permet d’évoquer la parution récente d’un ouvrage de Jean-Michel Croisille consacré aux paysages dans la peinture romaine antique.


Dans Le Monde daté du 18 mars 2011, Philippe Dagen livre un compte rendu de l’exposition qui se tient au Grand Palais jusqu’au 6 juin : Nature et idéal : le paysage à Rome, 1600-1650. En introduction de son article, le critique écrit :

« Depuis quand l’homme peint-il des paysages ? Depuis l’Antiquité. De ces œuvres anciennes, il ne reste rien. Mais il reste assez de fresques et de miniatures italiennes et nordiques pour que l’on sache que, dès le XIVe siècle, des artistes se sont essayés à la représentation de la nature. Sept siècles plus tard, ça continue. » (Le Monde, article en date du 18 mars 2011)

J.-M. Croisille, Paysages dans la peinture romaine
L’ouvrage de Jean-Michel Croisille

Jean-Michel Croisille a récemment publié un ouvrage titré : Paysages dans la peinture romaine : aux origines d’un genre pictural (Picard, 2010). L’ambition de cet ouvrage, volontairement synthétique, est de montrer que la peinture de paysages est effectivement née dans l’Antiquité, à Rome, entre le milieu du Ier siècle avant J.-C. et le début du IIe siècle de notre ère. Et les exemples encore visibles ne manquent pas ! Jean-Michel Croisille propose un florilège de décors picturaux provenant pour l’essentiel de Campanie (peintures sauvées par l’éruption du Vésuve en 79) mais également de Rome, avec des thèmes qui viendront décorer les murs dans tout l’empire. Au fil des pages, l’ouvrage présente des paysages champêtres ou maritimes, agrémentés de la présence de personnages et d’animaux, d’éléments architecturaux, servant de cadre aux actions héroïques ou humaines mais également peints pour eux-mêmes: des lieux toujours imprégnés de la présence divine.

Pour en savoir plus

  • Jean-Michel Croisille, Paysages dans la peinture romaine : aux origines d’un genre pictural, (Antiqua ; 13) Picard, 2010. 157 pages. [Trouver ce livre dans une bibliothèque] ;
  • Jean-Michel Croisille est également l’auteur, chez le même éditeur, de : La peinture romaine, (Les Manuels d’art et d’archéologie antiques) Picard, 2005. 375 pages. [Trouver ce livre dans une bibliothèque] ;
  • Sur Jean-Michel Croisille, sa vie, son œuvre, sa bibliographie, on lira l’introduction aux Mélanges qui lui ont été offerts : Ars pictoris, ars scriptoris : peinture, littérature, histoire : mélanges offerts à Jean-Michel Croisille, textes réunis par Fabrice Galtier et Yves Perrin, (Erga ; 11) Presses universitaires Blaise Pascal, 2008. 424 pages. [Trouver ce livre dans une bibliothèque].
  • L’article de Philippe Dagen, « Conceptions antagonistes du paysage au Grand Palais », Le Monde daté du 18 mars 2011, page 25. [En ligne].
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « Paysages dans la peinture romaine antique », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 18 mars 2011. URL : <https://insula.univ-lille3.fr/2011/03/paysages-dans-la-peinture-romaine/>. Consulté le 18 October 2017.